Infos Pratiques - Madagascar

Géographie
L'île de Madagascar est située dans l'Océan Indien, au Sud de l'équateur, séparée de 400 km des côtes Est africaines par un bras de mer qui porte le nom de canal du Mozambique. Le tropique du Capricorne traverse le Sud de la Grande Ile au niveau de la ville de Toliara.

Madagascar s'étire sur plus de 1 600 km en longueur, entre le cap Sainte Marie au Sud et le Cap d'Ambre à l'extrême Nord de l'île et possède plus de 5 000 km de merveilleuses côtes. La largeur de l'île est de 500 km d'Est en Ouest.

Contrairement aux autres îles de l'Océan Indien, Madagascar s'impose par son étendue immense et son passé géologique original. L'appellation d'île continent se justifie amplement. Sa faune et sa flore, pour la plupart des espèces, présentent quasiment 100 % d'endémisme et sont un véritable paradis pour les biologistes, entomologistes, botanistes et autres spécialistes.

Sa côte ouest est assez découpée le long du canal du Mozambique. Un paysage de plaines et de savane où se développe l'élevage, sol calcaire végétation de plantes grasses, terre des baobabs et plus au sud des épineux. 
La côte Est, beaucoup plus humide, abrite une végétation luxuriante sur une bande rectiligne, entre le canal des Pangalanes et l'océan Indien, région de plantation de vanille et de caféiers. 
Au centre de l'île, la région des hauts plateaux, composée de massifs granitiques et de pics tel le mont Tsaratanana qui culmine à 2886 mètres, contraste avec les marais et collines qui favorisent la culture du riz.

Climat
Climat tropical, chaud et sec ou chaud et humide ; l'été, de novembre à mars, est chaud et humide, et l'hiver d'avril à octobre, est quant à lui plus frais et plus aride. 
La côte Est est beaucoup plus arrosée que la côte ouest, et le Sud-ouest bénéficie d'une pluviométrie très faible tout au long de l'année.

Langue
Poétique et musicale, le malgache serait issu du Maanjan, langue indonésienne parlée prés de Bornéo. De nombreux mots d'origine bantoue entrent dons la composition de termes concernant l'élevage. 
L'arabe s'est également infiltré dans cette langue, les mots sont souvent très longs, le français, très utilisé pendant la période coloniale, reste toujours très répandu.

Populations - Ethnies
Un métissage ethnique important de peuples venus d'ailleurs : Extrême-orient, Afrique, Inde, Arabie, Europe. De nos jours 18 ethnies composent le peuple malgache qui recense aujourd'hui près de 15 millions d'habitants. 
Les plus importantes en nombre sont : les Merina et Betsiléo au centre, les Bara et Antandroy au Sud, les Betsimisaraka à l'Est et les Sakalava à l'Ouest

Histoire
Déjà connue sous l'Antiquité par les Grecs, l'île voit arriver d'autres peuples venus d'Asie du Sud Est, d'Afrique et d'Arabie. Le Portugais Diego Diaz découvre Madagascar en 1500. Au XVIe siècle, le Français Jacques Pronis crée Fort Dauphin à la demande du roi de France, mais il doit abandonner ce territoire en 1674, plusieurs royaumes seront alors constitués : le royaume Sakalava au XVIIe siècle, puis le royaume Merina au XVIIIe siècle. 
Les Français tentent de s'imposer à nouveau vers 1880 mais il faudra attendre 1896 pour que Madagascar devienne colonie française, et 1946 pour qu'elle devienne territoire d'outre-mer. En 1947, face à la dégradation sociale, une violente insurrection éclate, mais elle est réprimée sévèrement. Le général de Gaulle évoque L'indépendance en 1958, elle est proclamée le 26 juin 1960. 
Le premier président élu fut Philippe Tsiranana qui dirigea le PSD parti social démocrate, en 1975. Didier Ratsiraka prend le pouvoir de la deuxième république démocratique de Madagascar. Le gouvernement adopte alors la charte de la révolution socialiste, un programme d'échanges économiques avec la Russie est mis en place. Face à une situation économique négative, le président s'engage dans les années 1980 vers une voie de libéralisation. En février 1993, Albert ZAFY remporte les nouvelles élections : ce sera la troisième république Malgache.

Ratsiraka reprendra le pouvoir en février 1997. De nouvelles élections auront lieu à la fin de l'année 2001. Marc Ravalomanana est élu en juillet 2002. Après une période de crise politique économique et sociale qui dura presque un an, le pays retrouve aujourd'hui une stabilité socio économique qui permet de renforcer la confiance internationale et de faciliter les investissements financiers.

Usages et comportements
Le sacrifice de zébus est un rite pratiqué à de nombreuses occasions. 
Le famadihana: Tradition malgache, ou le retournement des morts, est une occasion pour toute la famille de se retrouver. Il se déroule au mois de juillet et au mois d'août, et anime la campagne et la région des hautes terres; la coutume veut que lors de la cérémonie, on tourne 7 fois autour du tombeau, au son des flûtes et des violons. 
La dépouille des ancêtres est alors entourée d'une nouvelle pièce d'étoffe. 
Beaucoup de malgaches croient en l'existence d'esprits à l'œuvre dans le monde, auteurs de faits étranges, inexplicables. La manipulation du Sikidy ou tout simplement des pouvoirs de la sorcellerie contribue la plupart du temps à jeter des sorts à ses ennemis. Dans l'anthropologie malgache, la sorcellerie (mosayy) relève du caractère mystérieux des choses.
Voici quelques termes concernant la sorcellerie à Madagascar : ombiasy ou mpsisikidy = devin , mpanandro = astrologue. Il prend une grande importance dans la philosophie cosmogonique malgache. Les merinas croyaient que le destin donné au sorcier par Dieu était la source de leur sorcellerie. 
mpanalafaditra = sorcier. Il peut détracter, détruire la cosmologie malgache. 
Sikidy = art de la divination, la prédilection par la graine. 
L'emplacement des graines aide le devin à lire dans votre avenir .

Religion
Plus de la moitié de la population malgache est chrétienne : catholiques et protestants sont en grand nombre, monothéistes et en outre animistes pour la plupart. Les musulmans sont en minorité et ne représentent guère plus de 10 % de la population de Madagascar.
La religion protestante domine les Hautes Terres alors que la religion catholique règne dans les régions côtières. Cette schématisation semble simpliste, mais elle est le fruit de l'implantation des différents missionnaires français et anglais dans les différentes régions de Madagascar.
Dans certaines villes importantes comme Antananarivo et Fianarantsoa, les deux religions cohabitent parfaitement et le paysage est ponctué de clochers d'églises avoisinant ceux des temples.
La pratique de l'une de ces deux religions n'empêche pas le malgache de respecter le culte des Ancêtres et de croire aux prédictions des devins et autres sorciers de leur ville ou village.

Les Couleurs
Trois couleurs attirent l'œil du touriste, le rouge, le vert, le blanc, les couleurs sont non seulement celles du drapeau de la république Malgache mais ont également leur signification particulière. 
Rouge: couleur de l'argile qui revêtait les murs des maisons de l'Imerina, rouge comme le linceul des rois autrefois, ou, symbole du sang de zébu immolé pour le retournement des morts. 
Vert: compagnon des voyageurs avec le cocotier le ravenala (arbre des voyageurs) ou encore les rizières. 
Blanc: comme le riz récolté mais aussi le Lamba dont se drapaient les femmes.

L'Artisanat
Que ce soient les objets usuels de la vie de tous les jours, mais aussi les jeux, les instruments de musique ou les objets ornementaux à caractère sacré ou artistique, l'artisanat malgache est riche en matières naturelles… La faculté de tirer parti de son environnement y a engendré une multitude d'objets aux formes et aux couleurs originales. Aujourd'hui le phénomène mondial du retour à la nature et aux matériaux authentiques place Madagascar parmi les pays à fort potentiel artisanal.

Le papier "Antemoro"
C'est un papier fabriqué selon les anciens procédés "Antemoro" redécouvert au début du siècle par Pierre Mathieu qui avait créé une entreprise à Ambalavao, toujours en fonctionnement. Entièrement réalisé à la main et séché "au clair de lune", le papier est de couleur blanc écru. Relativement épais et granuleux, on y incruste parfois des fleurs séchées très décoratives. Son utilisation couvre la reliure, les papiers à lettres, enveloppes, les abat jour, la tapisserie.

L'art "Zafimaniry"
Cet art est lié au groupe ethnique "Zafimaniry" qui vit dans une région de forêts, au sud-est d'Ambositra. Réputés pour leur travail sur bois, les Zafimaniry réalisent traditionnellement de nombreux objets usuels comme des coffres en bois sculptés, des boîtes à miel, leurs cases et volets ouvragés, sarbacanes, etc. Ambositra, petite ville où se sont implantées depuis le début du siècle des missions religieuses ont favorisé l'émergence d'un artisanat plus commercial avec la production en atelier de statuettes, jeux d'échecs, meubles et autres sculptures sur bois.

Les objets en fer-blanc 
Le métier de ferblantier a, chez nous, malheureusement disparu. Pourtant à Madagascar, au vu des besoins locaux, la récupération et la transformation sont intégrées dans l'économie. Une pléiade d'objets sont fabriqués à partir de tôles de récupération, et de boîtes de conserves. Arrosoirs, gobelets, bidons, becs serveurs, mais aussi, jouets, maquettes, qui reproduisent les taxis-brousse locaux, jeep et autres automobiles et motos.

Les instruments de musique
De nombreux instruments traditionnels sont encore utilisés au cours des fêtes et cérémonies. Ils sont fabriqués essentiellement à partir de cuirs, bois, bambous. On peut citer le Valiha, instrument à corde composé d'un corps en bambou et de multiples cordes tendues autour du corps. Les nombreux modèles de tambours, de cithares et autres flûtes. Des "djembé" de qualité sont fabriqués localement par des spécialistes des percussions.

Les vanneries
Une multitude d'objets utilitaires sont fabriqués dans toute l'île à partir de fibres végétales, tels le raphia, le jonc, les palmes de "satrana" (palmier) ou de cocotier. Les utilisations pratiques ne manquent pas, parmi lesquelles on peut citer les couvertures de toiture, les cloisons d'habitation, les chapeaux, les paniers, les nattes de toutes couleurs et de toutes formes, etc.

Les pierres
Le sous-sol de la Grande Ile renferme de nombreux minéraux et leur exploitation reste en grande partie artisanale. Les lapidaires transforment les blocs de pierres brutes provenant de la "brousse" en de nombreux objets décoratifs. Boules, cendriers, œufs polis ou bien tranches de bois silicifiés. L'exportation des pierres est soumise à une autorisation préalable délivrée par le ministère compétent.

La liste des produits artisanaux malgaches est très longue, mais on peut citer également: Les batiks et la peinture sur soie, les broderies sur tissus (nappes, rideaux, etc), les parasols et les ombrelles.

Arts
A Madagascar, l'art est pratiqué au quotidien, aussi bien en littérature que dans les arts plastiques ou la musique; la littérature orale, comme les contes et légendes qui expriment les mythes sur lesquels reposent tout un système de valeurs et de croyances qui ont franchi les siècles, a un aspect éducatif et moral centré sur le fondement de la société malgache, notamment sur le respect des ancêtres. Vous trouverez des galeries de peinture à Antananarivo qui seront certainement vous séduire de par le talent des artistes qui exposent leurs œuvres (demander la galerie L'Atelier).

Musique & chansons
La musique traditionnelle, le "Hiragasy", est un ensemble de chansons populaires. Avant de partir, vous pouvez déjà passer par le rayon Fnac de votre ville (Justin Vali, Ninie Doniah, Poopy, Henri Ratsimbazafa …), à Madagascar, dans les grands magasins à Tana ou sur les marchés à de très bons prix. 
Au niveau instrumental, on trouve également plus de 150 instruments de musique différents, essentiellement à corde, le plus connu est le "Valiha", Valihavolo: guitare sur tuyau, vahila vero :guitare en radeau, Jejilava: Arc musical, Jeji: guitare sur bâton, rorovary: guitare sur caisse, Raloba: Hochet en radeau, Kaiamba: Hochet à 2 nœuds, Aponga tapaka: Tambourin coupé, et les djembe: tambourins creusés dans le bois dont on a recouvert le dessus d'une peau de zébu tendue.

Fêtes et jours fériés
o 29 Mars: Commémoration du soulèvement anti-colonial de 1947
o 1er Mai: Fête du travail
o 25 Mai: Journée de L'O.U.A
o Lundi de Pentecôte
o 26 juin: Fête de l'Indépendance
o 15 Août: Fête de l'Assomption
o 1er Novembre: Jour de la toussaint
o 25 Décembre: Jour de Noël.


Décalage horaire
Très peu de décalage, une heure de plus pendant l'horaire d'été (Paris 11h00; Antananarivo 12h00) et deux pendant l'horaire d'hiver (Paris 11h00; Antananarivo 13h00)
De mai à octobre, le soleil se lève vers 6h00 et se couche vers 17h30 et de décembre à avril, le jour se lève vers 5h00 et les couchers de soleil ont lieu vers 19h00.

Monnaie
La monnaie nationale est jusqu'en Novembre 2004 le Franc Malgache (Fmg en abréviation) et l'Ariary sera la future appellation de l'unité monétaire malgache. Malgré son origine, il n'y a plus de parité avec le Franc Français puisque Madagascar ne fait plus partie de la zone "Franc CFA" depuis le début des années 70. Le Franc Malgache est une monnaie "non convertible". Il est donc conseillé de changer les sommes, au fur et à mesure des besoins.

A titre indicatif, durant le mois de mars 2005 le cours moyen était de 2 520 Ariary pour 1 Euro.

Préparation au voyage*
Passeport en cours de validité, valable encore 6 mois après le retour.
Un visa est également obligatoire, l'obtention se fait aujourd'hui en 5 jours dans les consulats ou à l'ambassade de Madagascar à Paris. (4, Avenue Raphaël 75016 Paris - Tél. : 01 45 04 62 11 ), mais aussi à l'arrivée à l'aéroport d'Antananarivo.

Santé*
Seul le vaccin de la fièvre jaune est obligatoire quand on arrive d'Afrique, néanmoins un traitement anti-paludéen est vivement conseillé.
Les précautions à prendre sur place sont communes à presque tous les pays tropicaux. Évitez les piqûres de moustiques, désagréables certes, mais surtout vecteurs de l'agent de paludisme. Utilisez donc moustiquaires, insecticide, serpentin à brûler et chemises à manches longues.
Evitez également de vous baigner en eau douce (bilharziose : minuscules vers aquatiques qui s'infiltrent sous la peau dans vos pieds et jambes). 
Utilisez des lunettes de soleil et des crèmes solaires pour vous protéger du soleil tropical. 
Nous vous conseillons également de ne boire que des boissons en bouteilles. 
N'hésitez pas à emporter une trousse à pharmacie avec vos médicaments habituels; vous pourrez toujours les offrir ils feront de merveilleux cadeaux.

*Les renseignements donnés sont soumis à modification, merci de vérifier auprés des autorités compétentes (ambassade, consulat …)

Témoignages Clients

Hélène L. Circuit 2 îles Sodade à la carte au Cap Vert
Décembre 2016

«Magnifique voyage au Cap Vert, très bien ficelé d'ici par "secrets du monde", ce qui nous a permis d'approcher un pays très différent sans aucun stress et pour le meilleur : la surprise d'une nouvelle culture, des paysages à couper le souffle, des habitants d'une incroyable gentillesse, un climat très agréable ; faire appel à un voyagiste spécialisé fait gagner beaucoup de temps pour aller à l'essentiel quand on a peu de jours de vacances comme c'était notre cas ; tous les transferts sont organisés, aucun tracas ; la répartition des jours dans chaque ïle est bien pensée, nous sommes très satisfaits ; vous nous aviez été recommandés, nous n'avons fait aucun autre "appel d'offre", votre formule vaut tout-à-fait son prix, nous avons eu raison d'avoir confiance et nous recommandons donc vivement votre agence.»

Lire la suite

Dernières Minutes

20% de réduction au Meliã Tortuga pour toute réservation jusqu'au 25/02 pour tous les départs du 01/05/17 au 31/10/17
20% de réduction au Meliã Llana pour toute réservation jusqu'au 31/03 pour tous les départs du 01/05/17 au 31/10/17


Dernières places pour les départs du mois de février !
Cap Vert - Îles de São Vicente et Santo Antão
Circuit 2 îles Sodade : 1 195 euros TTC (base 2)

Dernières places pour les départs du mois de février !
Cap Vert - Île de Sal : Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, Bordeaux, Nantes, Genève et Bruxelles
Meliã Tortuga beach 5*: 1 425 euros TTC, en formule tout inclus (base 2)

Dernières places pour les départs jusqu'au 11/02
(complet du 18/02 au 25/02)
São Tomé - Île de São Tomé
Santana Club 4* : 1 699 euros TTC, en demi-pension (base 2)


 

Lire la suite...
 

+33 (0)1 45 42 64 44
info@secretsdumonde.com

 

Secrets du Monde
1 villa moderne, angle 15 rue des plantes
75014 PARIS